Russie: Des leaders de l'opposition risquent jusqu'à 15 jours de prison

© 2011 AFP

— 

Les organisateurs d'une marche spontanée d'opposition lundi soir vers la commission électorale centrale seront jugés mardi et risquent jusqu'à 15 jours de prison pour avoir résisté à la police.
Les organisateurs d'une marche spontanée d'opposition lundi soir vers la commission électorale centrale seront jugés mardi et risquent jusqu'à 15 jours de prison pour avoir résisté à la police. — Andrey Smirnov afp.com

Les organisateurs d'une marche spontanée d'opposition lundi soir vers la commission électorale centrale seront jugés mardi et risquent jusqu'à 15 jours de prison pour avoir résisté à la police, a indiqué à l'AFP Olga Chorina, porte-parole du mouvement Solidarnost.

Plus de 300 manifestants, parmi lesquels le blogueur anticorruption Alexeï Navalni, avaient été interpellés lundi à Moscou, au moment où ils tentaient d'organiser une marche de protestation contre le déroulement des législatives, vers la commission électorale centrale. Quelque 250 d'entre eux, parmi lesquels M. Navalny et l'un des leader du mouvement d'opposition Solidarnost Ilia Iachine, étaient toujours en garde à vue mardi matin, a précisé Mme Chorina. "Ils risquent jusqu'à 15 jours de prison".

Entre 2.000 personnes, selon la police, et 10.000, selon les organisateurs, avaient manifesté lundi pour dénoncer "la farce électorale" au lendemain des législatives remportées par Russie unie, parti de Vladimir Poutine, dont le score a toutefois chuté de 15 points à moins de 50% par rapport au scrutin précédent en 2007.