La communauté internationale promet d'aider l'Afghanistan jusqu'en 2024

avec AFP

— 

La communauté internationale, réunie à Bonn, a promis lundi de renouveler son engagement en Afghanistan jusqu'en 2024 en échange d'efforts en matière de démocratie et de lutte contre la corruption.
La communauté internationale, réunie à Bonn, a promis lundi de renouveler son engagement en Afghanistan jusqu'en 2024 en échange d'efforts en matière de démocratie et de lutte contre la corruption. — J. Scott Applewhite afp.com

La communauté internationale, réunie à Bonn, a promis ce lundi de renouveler son engagement en Afghanistan jusqu'en 2024 en échange d'efforts en matière de démocratie et de lutte contre la corruption.

"L'Afghanistan et la communauté internationale sont fortement engagés pour renouveler leur partenariat pour la prochaine décennie", après le retrait des troupes de combat de l'Otan de ce pays fin 2014, selon les conclusions finales de la Conférence de Bonn publiées lundi.

En contrepartie de la promesse d'un engagement international, l'Afghanistan compte lutter de façon décisive contre la corruption, mettre en oeuvre des réformes pour améliorer le régime et conforter la démocratie avec la participation de la société civile, selon ce communiqué.

L'absence à Bonn des talibans, acteurs indispensables du processus de réconciliation en Afghanistan, pèse toutefois sur les perspectives de paix dans le pays, selon nombre d'observateurs.

Pas de chiffre concret

Aucun chiffre concret sur une aide internationale n'a été divulgué. "La conférence de Bonn n'était pas une conférence de donateurs", a déclaré le ministre allemand Guido Westerwelle. Une conférence des donateurs est prévue à Tokyo en juillet prochain.

Dans le communiqué final, ont été tout particulièrement mentionnés deux grands voisins de l'Afghanistan: le Pakistan et l'Iran. "Nous reconnaissons le fardeau des voisins de l'Afghanistan, en particulier le Pakistan et l'Iran, pour fournir un refuge temporaire à des millions d'Afghans (...) et nous sommes engagés à travailler à leur retour volontaire sains et saufs", est-il écrit dans la déclaration.

Le Pakistan avait décidé de boycotter la conférence internationale de Bonn sur l'Afghanistan après que des tirs de l'Otan ont coûté la vie à 24 soldats pakistanais la semaine dernière.

Une absence regrettée par la secrétaire d'Etat américaine Hillary Clinton. La diplomate a par ailleurs apporté à Bonn une bonne nouvelle aux Afghans: les Etats-Unis vont débloquer plusieurs centaines de millions de dollars d'aide au développement de l'Afghanistan qui étaient gelés, a-t-elle annoncé.