Grande-Bretagne: Pas de référendum sur l'euro

Reuters

— 

Les changements proposés sur la politique budgétaire dans la zone euro ne concernent pas la Grande-Bretagne et ne devront donc pas être soumis à référendum, a déclaré lundi le Premier ministre britannique, David Cameron.

Le droit britannique exige l'organisation d'un référendum sur toute modification des règles régissant l'Union européenne entraînant un important transfert de pouvoir de Londres vers Bruxelles.

Nouvelle série de règles

Mais, a déclaré David Cameron à la presse, "nul ne propose un transfert significatif de pouvoirs du Royaume-Uni vers l'Union européenne. Nul ne l'a mis sur la table et je ne pense pas que cela sera sur la table".

"Ce qui est en discussion, c'est une nouvelle série de règles pour la zone euro et comment les pays qui sont membres de la zone euro s'organisent sur leur politique budgétaire", a-t-il ajouté.

Certains membres du Parti conservateur de David Cameron ont réclamé l'organisation d'un référendum, arguant qu'une modification des règles s'appliquant aux dix-sept Etats membres de la zone euro pourrait avoir des effets sur les dix autres Etats membres de l'UE qui n'ont pas adopté l'euro.