Irak: Des Baasistes jurent d'attaquer les Américains restant dans le pays

Reuters

— 

Un groupe sunnite irakien lié au parti Baas de l'ancien dictateur Saddam Hussein a juré lundi de poursuivre ses attaques contre le personnel américain en Irak au-delà du retrait des troupes à la fin de l'année.

Dans une vidéo publiée sur le site du groupe islamiste Al Nakshabandia, un homme masqué portant un uniforme militaire appelle au "djihad" contre les citoyens américains vivant en Irak.

Les 10.000 soldats américains restant en Irak doivent quitter le pays d'ici le 31 décembre, près de neuf ans après l'invasion américaine ayant provoqué la chute de Saddam Hussein et permis à la majorité chiite d'accéder au pouvoir.

"Forme d'occupation"

"Nous nous sommes fait confirmer par les services de renseignement de notre armée que les forces ennemies existaient toujours dans les bases dont elles avaient dit se retirer et dans leur ambassade (...) sous prétexte d'entreprises de sécurité, de formateurs, ou de soldats protégeant l'espace aérien et les eaux territoriales irakiens", dit celui qui se présente comme un porte-parole du groupe.

"La présence de l'ennemi américain (...) n'est rien d'autre qu'une nouvelle forme d'occupation (...) Nous poursuivrons notre djihad et les viserons aussi longtemps qu'ils resteront sur le sol irakien et sous quelque nom que ce soit", ajoute l'homme, s'exprimant devant le drapeau national en vigueur sous Saddam Hussein.

Les responsables américains désignent Al Nakshabandia comme des militants du nouveau parti Baas, interdit en Irak, qui n'excluent pas de collaborer avec d'autres rebelles et Al Qaïda.

Les Irakiens craignent une résurgence des tensions religieuses avec le départ des derniers soldats américains.