Les listes islamistes font le plein

— 

La participation aux législatives égyptiennes a atteint 62 %.
La participation aux législatives égyptiennes a atteint 62 %. — K. HAMRA / AP / SIPA

La victoire des partis islamistes a bien eu lieu. A elles trois, les formations islamistes égyptiennes ont dominé le premier tour des premières élections législatives post-Moubarak, en remportant au total 65 % des voix, selon les résultats officiellement proclamés hier. En tête, la confrérie des Frères musulmans qui l'emportent avec 36,62 % des voix, les salafistes, qui prônent un fondamentalisme musulman, recueillent 24,36 % des voix, tandis que la troisième liste islamiste, celle du Wassat, plus modérée, rassemble 4,27 % des suffrages. Divisés en six listes, les libéraux n'atteignent que 29,39 % des suffrages et restent les grands perdants de ce premier tour marqué par un taux de participation historique (62 %).
Si la victoire des Frères musulmans était attendue, la percée des salafistes l'était beaucoup moins. Fort de leur succès, ces derniers ont multiplié hier les appels en faveur d'un islam rigoriste. Des prises de position qui mettent en difficulté les Frères musulmans, qui font désormais tout pour se démarquer et apparaître comme modérés.