Les Etats-Unis demandent à Cuba de libérér Alan Gross

Reuters
— 

La Maison blanche a exhorté Cuba vendredi à libérer immédiatement  l'Américain Alan Gross, emprisonné pour espionnage présumé, en  soulignant qu'il était «plus que temps» de lui rendre la liberté.

«Les autorités cubaines ont échoué dans leur tentative d'utilisation  de M. Gross à leurs propres fins», a déclaré aux journalistes Jay  Carney, porte-parole de la présidence américaine, en réponse à une  question. Alan Gross, qui travaillait pour une entreprise de sous-traitance du  département d'Etat, a été placé en détention en décembre 2009 puis  déclaré coupable d'avoir introduit à Cuba du matériel de communication  informatique pour le compte d'un programme américain visant à promouvoir  des réformes politiques.

La Cour suprême de Cuba a confirmé en août dernier sa condamnation à  une peine de 15 ans de prison pour espionnage au profit des Etats-Unis.  Alan Gross s'est défendu de vouloir nuire au régime cubain et a  expliqué qu'il cherchait seulement à étendre l'usage d'internet au sein  de la petite communauté juive de l'île.

L'affaire a replacé les relations américano-cubaines au point mort  après une brève détente dans les mois qui avaient suivi l'accession de  Barack Obama à la présidence des Etats-Unis en janvier 2009.