Liban: Accord trouvé pour éviter la chute du gouvernement de Mikati

Avec Reuters

— 

La classe politique libanaise a trouvé un accord permettant d'éviter que le gouvernement du Premier ministre Najib Mikati tombe sur la délicate question du financement du tribunal chargé d'enquêter sur la mort de l'ex-Premier ministre Rafic Hariri dans un attentat en 2005, a déclaré mercredi un responsable libanais.

«Un accord a été conclu pour permettre que le tribunal soit financé sans que cette question ait besoin d'être soumise au gouvernement ou au parlement», a dit ce responsable, sous le couvert de l'anonymat. Les engagements financiers du Liban en matière de financement du TSL (Tribunal spécial pour le Liban), s'élevant à plus de 30 millions de dollars, seront honorés par un mécanisme distinct, indique-t-il.

Rajib Mikati a été nommé chef du gouvernement en janvier dernier avec le soutien du Hezbollah, mouvement chiite pro-iranien qui s'oppose au financement du TSL par Beyrouth. La semaine dernière, ce mouvement avait menacé de quitter le gouvernement d'union s'il ne parvenait pas à trouver avec ses partenaires un accord avec ses partenaires.