Attaque de l'ambassade britannique: L'Iran juge la condamnation par l'Onu «hâtive»

Avec Reuters

— 

Le président du parlement iranien, Ali Larijani, a reproché mercredi au Conseil de sécurité des Nations unies d'avoir «hâtivement» condamné l'attaque de l'ambassade de Grande-Bretagne mardi à Téhéran par des étudiants.

«La décision prise hâtivement par le Conseil de sécurité pour condamner les actes des étudiants vise à couvrir des crimes commis antérieurement par l'Amérique et la Grande-Bretagne, alors même que la police a tout fait pour maintenir le calme», a dit Ali Larijani dans un discours au parlement, retransmis en direct par la radio nationale iranienne. «Cette mesure sournoise (la condamnation) sera facteur d'instabilité pour la sécurité internationale», a-t-il ajouté.

Le Conseil de sécurité a adopté sa déclaration de condamnation à l'unanimité de ses 15 membres, y compris la Russie et la Chine. Selon la déclaration à la presse faite par le président du Conseil de sécurité, le Portugais José Filipe Moraes Cabral, «les membres du Conseil de sécurité ont condamné avec la plus grande fermeté les attaques dont a fait l'objet l'ambassade du Royaume-Uni à Téhéran, au cours desquelles les locaux des missions diplomatique et consulaire ont été envahis et gravement endommagés».