Russie: Un nouveau système radar en réponse au bouclier antimissiles européen

Reuters
— 

Le président russe Dmitri Medvedev a inauguré ce mardi un système radar d'alerte avancée dans l'enclave russe de Kaliningrad, censé être une réponse au bouclier antimissile européen.

«J'espère que cette mesure sera perçue par nos partenaires occidentaux comme le premier signal de la capacité de notre pays à répondre de manière adéquate aux menaces que le système de défense antimissiles pose à nos forces nucléaires stratégiques», a déclaré Dmitri Medvedev à des militaires. «Le système européen de défense antimissiles qui est déployé en ce moment (..) crée des problèmes significatifs à la sécurité de la Fédération russe», a-t-il ajouté.

Protéger les pays de l’Otan

Le ministre de la Défense, Anatoli Serdiukov, a précisé que la portée du radar était de 6.000 km à l'ouest, soit davantage que les systèmes radar existant à proximité de Saint-Pétersbourg et en Biélorussie.

Le système antimissiles mis en place à l'initiative des Etats-Unis vise à protéger les pays de l'Otan d'éventuels tirs de missiles à longue portée en provenance d'Iran ou de Corée du Nord. La Pologne, la Roumanie et l'Espagne ont donné leur accord au déploiement d'éléments de ce dispositif, dont l'achèvement est programmé en 2018.    

La Russie estime que le programme est susceptible de nuire à sa sécurité si les systèmes déployés en Europe sont capables de détruire des missiles nucléaires russes.