Syrie: Nouvel ultimatum de la Ligue arabe contre Damas

RÉPRESSIONS a Ligue arabe exige de la Syrie qu'elle accepte des observateurs sur son territoire...

Avec Reuters

— 

Réunion des ministres des Affaires étrangères de la Ligue arabe à Rabat, au Maroc, le 16 novembre 2011.
Réunion des ministres des Affaires étrangères de la Ligue arabe à Rabat, au Maroc, le 16 novembre 2011. — Abdeljalil Bounhar/AP/SIPA

La Ligue arabe a donné jusqu'à vendredi à la Syrie pour accepter des observateurs sur son territoire, sous peine de sanctions économiques, nouvel ultimatum après celui demandant l'arrêt de la répression sanglante des manifestations, le 17 novembre. L'organisation a enjoint jeudi à Damas de signer dans les 24 heures un document permettant l'envoi d'une mission exploratoire d'un demi-millier d'observateurs, qui doit comprendre des militaires et des spécialistes des droits de l'homme.

En l'absence de cette signature, a déclaré l'ambassadeur d'Egypte auprès de la Ligue, Afifi Abdel Wahab, des sanctions seront imposées, qui pourraient inclure la suspension des vols commerciaux et l'arrêt des transactions avec la banque centrale syrienne. «Demain est la date-butoir pour signer. S'ils ne signent pas, le conseil (des ministres) économique et social se réunira samedi pour discuter de sanctions économiques», a dit Wahab.

Les ministres des Affaires étrangères de l'organisation sont réunis au Caire pour discuter des sanctions contre le régime syrien, qui réprime dans le sang depuis la mi-mars un mouvement de contestation sans précédent depuis l'arrivée au pouvoir du président Bachar al Assad en 2000. Ils pourraient se réunir à nouveau dimanche en l'absence de réaction syrienne aux exigences de la Ligue, a encore précisé Afifi Abdel Wahab. La Ligue arabe a suspendu la Syrie le 12 novembre pour sanctionner l'absence de mise en oeuvre par Damas d'un plan de sortie de crise présenté dix jours plus tôt par l'organisation.