Au Népal, l'union contre le roi vole en éclats

©2006 20 minutes

— 

Une ambiance de victoire post-révolutionnaire a envahi hier le Ring Road de Katmandou : plus de 100 000 personnes, heureuses et fières, ont déferlé sur le périphérique, lieu consacré de la contestation contre le roi du Népal, aux cris de « Vive la République ! ».

Mais la fête pourrait être de courte durée. L'alliance antimonarchique composée de l'opposition népalaise et des rebelles maoïstes a en effet éclaté hier, quelques heures seulement après que le roi Gyanendra a cédé à la pression de la rue. Alors que l'opposition a accueilli favorablement l'offre du roi de rétablir le Parlement dissous en mai 2002, les maoïstes ont repoussé l'ouverture, qualifiée de « stratagème » pour sauver la monarchie.