Maroc: cinq mille manifestants à Casablanca pour le boycott des élections

© 2011 AFP

— 

Cinq à six mille personnes ont manifesté dimanche dans le centre de Casablanca, capitale économique du Maroc (sud de Rabat), pour le boycott des élections législatives du 25 novembre, à l'appel du "Mouvement du 20 février", a constaté l'AFP.

A Rabat, ils étaient environ 2.000 manifestants (un millier selon la police), selon l'AFP.

A Casablanca, "la manifestation dans le centre ville, sous une pluie battante, a regroupé entre 5 et 6.000 personnes (2.000, selon le ministère de l'intérieur), dont des islamistes", selon un journaliste de l'AFP.

"Boycottez les élections", "s'ils votent, ils les enrichissent" (les députés, NDLR) proclamaient des banderoles tandis que des manifestants criaient des slogans contre la participation au vote: "Je boycotte, donc je suis", "Le peuple rejette les élections" ou encore "les élections, une comédie, boycottez-la".

"En l'absence d'une constitution démocratique, ces élections sont une perte d'argent", confiait pour sa part à l'AFP Karim, un étudiant d'une vingtaine d'années.

Le Mouvement du 20 février, né dans le sillage du printemps arabe et composé de radicaux islamistes et de gauche ainsi que d'étudiants et d'indépendants, avait également appelé au boycott du référendum constitutionnel du 1er juillet dernier.