Russie: Poutine et Medvedev flattent la nostalgie soviétique

Reuters
— 

L'Union eurasienne que Moscou souhaite mettre sur pied s'appuiera sur les valeurs les plus nobles de l'Union soviétique, ont promis ce jeudi Vladimir Poutine et Dmitri Medvedev.

Le premier, actuel chef du gouvernement qui briguera un troisième mandat de président en mars, avait évoqué le projet le mois dernier, expliquant qu'il naîtrait de l'union douanière formée par la Russie, la Biélorussie et le Kazakhstan.

L’effondrement de l’URSS, «une période très triste»

«Vous vous souvenez des commentaires qui ont accompagné l'effondrement de l'Union soviétique. C'était une période très dure et très triste», a déclaré Dmitri Medvedev, s'adressant à des anciens combattants et des retraités réunis au Kremlin, deux semaines avant les législatives.

«Même dans mes pires cauchemars, je n'aurai pu entrevoir ce qui s'est produit après l'effondrement de l'Union soviétique», a-t-il insisté. «Nous travaillons désormais à une union sur de nouvelles bases et je suis certains qu'elle a un brillant avenir. Nous aimerions que chaque Etat qui souhaite adhérer à l'Union douanière, l'Espace économique commun, et plus tard à l'Union eurasienne, fasse ce choix en conscience pour que personne ne puisse dire qu'ils y ont été contraints», a ajouté le chef de l'Etat.

Dmitri Medvedev et Vladimir Poutine recevront vendredi les présidents biélorusse et kazakh, Alexandre Loukachenko et Noursoultan Nazarbaïev, pour évoquer le projet.