Nicaragua: Une majorité des deux tiers pour les sandinistes

Reuters

— 

Le président nicaraguayen Daniel Ortega, triomphalement réélu dès le premier tour le 7 novembre, disposera d'une majorité parlementaire supérieure au seuil des deux tiers nécessaire pour amender la Constitution.

Le Front sandiniste de libération nationale (FSLN) dont il est issu a obtenu 63 des 92 sièges de l'Assemblée nationale, selon les résultats communiqués mercredi par la commission électorale.

L'opposition redoute qu'il ne profite de la situation pour se maintenir indéfiniment au pouvoir. Le chef de l'Etat, ancien guérillero marxiste qui se présente désormais comme un modéré, s'est toutefois engagé la semaine dernière à ne pas réclamer de réforme «spectaculaire».

Chef de l'Etat de 1984 à 1990, il a ensuite passé 16 ans à la tête de l'opposition avant de remporter la présidentielle de 2006. La Cour suprême, où les sandinistes sont majoritaires, l'a autorisé à briguer un troisième mandat en 2011, bien que la Constitution interdise aux présidents sortants et à ceux qui ont effectué deux mandats de se représenter.