Syrie: La Ligue arabe donne trois jours à Damas pour accepter son plan

Avec Reuters

— 

La Ligue arabe a donné trois jours à la Syrie, à compter de ce mercredi, pour accepter de mettre fin à la répression de la contestation contre le président Bachar al Assad et autoriser l'envoi d'observateurs sur son territoire.

Les ministres des Affaires étrangères de la Ligue réunis à Rabat ne précisent pas quelles seront les mesures prises en cas de refus de Damas.

«Je ne veux pas que cela ressemble à un avertissement»

«Nous ne voulons pas parler d'une tentative de la dernière chance parce que je ne veux pas que cela ressemble à un avertissement», a déclaré le Premier ministre qatari Hamad Bin Djassim al Sani à la presse. «Ce que je peux dire, c'est que nous sommes proches de la fin concernant les efforts de la Ligue», a-t-il ajouté.

L'organisation arabe a vivement réagi à la poursuite de la répression en Syrie alors même que Damas avait accepté le 2 novembre son plan de résolution de la crise. Elle a décidé samedi de suspendre à compter de ce mercredi le régime de Bachar al Assad de ses instances et elle a engagé des pourparlers lundi et mardi avec des représentants de l'opposition.