Bachar Al-Assad reste isolé

— 

Nouveau revers pour Damas. Les pays du Conseil de coopération du Golfe ont jugé « sans intérêt » la tenue d'un sommet extraordinaire de la Ligue arabe, a rapporté hier la chaîne Al-Arabiya. Le régime de Bachar Al-Assad avait demandé l'organisation d'un tel sommet après sa suspension par la Ligue arabe, samedi, en raison de la poursuite de la répression contre ses opposants. De son côté, la Turquie a estimé qu'Al-Assad avait laissé passer sa dernière chance de mettre fin à la crise en Syrie et s'est déclarée « favorable à des sanctions ».