Libye: des milliers d'armes sans surveillance

Reuters

— 

D'importants stocks de munitions abandonnés par l'armée de Mouammar Kadhafi restent sans surveillance dans l'est de la Libye et les nouvelles autorités libyennes avancent des raisons budgétaires pour expliquer cette situation qui inquiète la communauté internationale.

Des journalistes étrangers qui ont pu se rendre durant le week-end à Ajdabiah et à Benghazi, la capitale de la Cyrénaïque, ont pu voir un dépôt de munitions non gardé où sont entreposés, intacts, des milliers de roquettes, de mines, d'obus et même deux torpilles de fabrication italienne.

Près de Benghazi, une seule sentinelle surveillait un autre dépôt, composé d'abris bétonnés s'étendant de place en place jusqu'à l'horizon.

Le Conseil national de transition (CNT) au pouvoir s'est engagé à assurer la sécurité de ces dépôts, pour éviter notamment que les munitions ne tombent aux mains de groupes islamistes ou de fidèles irréductibles de l'ancien "Guide" tué le 20 octobre près de Syrte.