Grèce: Papandréou demande la confiance

CRISE Tous les regards sont désormais tournés vers Papandréou, qui s'adresse au Parlement...

Reuters

— 

Georges Papandréou au Parlement grec, le 3 novembre 2011.
Georges Papandréou au Parlement grec, le 3 novembre 2011. — ARGYROPOULOS/SIPA

Dernière info (23h15): Papandréou demande un vote de confiance au Parlement. Il indique que le but est de former une «un gouvernement de coalition plus large» dont la composition reste à définir, et celle de son chef aussi. Il semble bien se diriger vers la sortie.

Le Premier ministre grec, Georges Papandréou, s'est mis d'accord avec son ministre des Finances, Evangelos Venizelos, pour quitter le pouvoir et lui laisser le soin de former un gouvernement de coalition, a-t-on rapporté vendredi de sources proches de ce plan.

L'objectif de ce nouveau gouvernement serait d'obtenir l'approbation du parlement pour le plan de sauvetage de la Grèce. Selon les mêmes sources, Venizelos a obtenu l'appui des dirigeants de plusieurs petits partis à la future coalition, qui aura également pour objectif d'éviter une faillite du pays avant des élections anticipées dans quelques mois.

Papandréou va-t-il changer d'avis?

Elles soulignent toutefois que l'accord pourrait être remis en question si Georges Papandréou ne confirmait pas son départ imminent lors de son allocution au parlement. «Certains craignent que Papandréou ne change d'avis à la dernière minute. Tous les regards seront tournés vers lui pour son discours au parlement.»

Au cas où Papandréou démissionnerait, Venizelos deviendrait Premier ministre. On ignore si les petits partis lui ayant apporté leur soutien disposeraient de portefeuilles au sein du nouveau gouvernement.