L'Iran, plus dangereux qu'Al-Qaida, selon un responsable militaire américain

Avec Reuters

— 

L'Iran est la première menace envers les Etats-Unis au Moyen-Orient, a estimé ce vendredi un responsable de l'armée américaine, qui s'exprimait sous le sceau de l'anonymat. Le risque présenté par Téhéran surpasse celui d'Al-Qaida, qui est sur le déclin mais n'a pas disparu, a-t-il ajouté.

«La principale menace envers les Etats-Unis, nos intérêts et ceux de nos amis (...) est désormais en pleine lumière: il s'agit de l'Iran», a déclaré ce responsable, en marge d'un colloque à Washington. Il a toutefois jugé que la République islamique n'avait pas l'intention de provoquer un conflit, et reconnu ne pas savoir si elle avait pris la décision de construire une arme nucléaire.

L'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA) doit remettre la semaine prochaine un rapport sur les activités nucléaires de l'Iran. De source diplomatique européenne, on indique que ce rapport prouve l'existence d'activités de recherche ne pouvant se justifier que par la conduite d'un programme militaire.