Iran : l'impasse diplomatique

©2006 20 minutes

— 

Il est temps d' « envoyer un message de clarté et d'unité » à l'Iran, plaidait hier le Premier ministre britannique, Tony Blair. C'est raté. Les grandes puissances sont toujours aussi divisées sur le dossier du nucléaire iranien. La réunion, mardi, des repré- sentants des cinq membres permanents du Conseil de sécurité et de l'Allemagne n'a pas permis de trouver un terrain d'entente.

Même impasse diplomatique hier à l'issue des discussions à Moscou entre les représentants du G8 et la Russie. Celle-ci a affirmé qu'elle « n'engagera ses forces ni d'un côté ni de l'autre » en cas d'intervention militaire en Iran.

Ces discordances compromettent tout accord immédiat sur d'éventuelles sanctions contre Téhéran, qui prévoit d'intensifier son programme nucléaire, selon un diplomate français. Prochaine échéance le 28 avril, la date fixée par le Conseil de sécurité de l'ONU pour que l'Iran cesse ses activités d'enrichissement.

Faustine Vincent (avec AFP)