Etats-Unis: Le pasteur Terry Jones veut se présenter à l’élection présidentielle

B. S.

— 

Le pasteur de Gainesville (Floride) Terry Jones, qui avait provoqué un incident international en menaçant de brûler des Corans pour le 9e anniversaire des attentats du 11 septembre, veut désormais se présenter à l’élection présidentielle américaine.

On ne sait pas encore s’il souhaite se présenter comme un indépendant ou à travers un parti. Dans le Miami New Times, il présente les esquisses de son projet en sept grand points.

Il prévoit d’arrêter de trop dépenser, un excédent de dépenses qu’il estime à quatre milliards de dollars par jour. Il prône un équilibrage du budget sous peine de goûter à l’effondrement de l’économie américaine.

Il ne mentionne pas la religion dans son programme

Il souhaite également rapatrier immédiatement tous les soldats américains étant sur des territoires étrangers et estime qu’un nouvel engagement militaire américain sur un sol étranger ne se fera pas tant que le pays ne redeviendra pas économiquement fort. Il préconise d’expulser les 20 millions d’immigrés clandestins résidant sur le sol américain, qu’il n’hésite pas à comparer à des «aliens». De cette manière, il serait en mesure d’offrir du travail aux soldats de retour au pays. Il tire cette méthode du 34ème Président des Etats-Unis, Dwight David Eisenhower.

Il vise aussi une économie de 400 milliards de dollars par an, tout en réduisant les taxes d’entreprise afin d’encourager et de relancer l’investissement. Pour finir, il souhaite réexaminer la bureaucratie du gouvernement américain.

Pas sûr que ce projet en dise long sur les intentions de Jones, mais cette candidature fera à coup sûr couler beaucoup d’encres.