Afrique du Sud: La jeunesse défile contre le chômage

Avec Reuters

— 

La police sud-africaine s'est déployée jeudi dans les rues de la capitale économique du pays alors que des centaines de jeunes s'apprêtaient à marcher vers la Bourse de Johannesburg et la Chambre des mines pour réclamer un rééquilibrage de l'économie, toujours contrôlée par la minorité blanche. Emmenés par le chef de la Ligue de la Jeunesse du Congrès national africain (ANC), les protestataires demandent au gouvernement du président Jacob Zuma de s'attaquer au chômage chronique qui ronge la première économie du continent.

Ils préconisent une nationalisation des mines du pays, premier producteur de platine, et la saisie des fermes contrôlées par les blancs, un écho aux politiques économiques pratiquées au Zimbabwe par Robert Mugabe, qui a conduit le pays dans un gouffre. «Nous sommes ici parce que la jeunesse est marginalisée par le chômage», a déclaré Given Valashiya, 29 ans, responsable de la Ligue des Jeunes à Johannesburg. «Le chômage est élevé, donc il est important de nationaliser les moyens de production en Afrique du Sud et d'exproprier les terres. Nous voulons rappeler ces problèmes à notre président.»