Nigeria: Un journaliste tué par des membres d'une secte islamiste

Avec Reuters

— 

Des membres présumés de la secte islamiste Boko Haram ont tué samedi un cameraman de la télévision publique nigérienne dans le nord-est du Nigeria, a-t-on appris de sources syndicales et militaires.

La mort d'Alhaji Zakariya Isa, abattu chez lui à Maiduguri, pourrait constituer le premier assassinat d'un journaliste de la part des extrémistes islamistes désireux d'imposer la charia, la loi islamique, au Nigeria.

Boko Haram, dont le nom signifie «l'éducation occidentale est interdite», est accusée par les autorités de mener une campagne quasi quotidienne d'assassinats et d'attentats dans la région de Maiduguri, la capitale de l'Etat de Borno.

Ses membres s'en prennent généralement à la police, à l'armée, à des responsables religieux ou à des débits de boisson. Ils ont toutefois récemment proféré des menaces à l'encontre de la presse.