Yémen: Le Conseil de sécurité condamne la violence

Reuters

— 

Le Conseil de sécurité des Nations unies a adopté vendredi à l'unanimité une résolution condamnant le «recours excessif à la violence contre des manifestants pacifiques» au Yémen et exhortant le gouvernement de Sanaa et l'opposition à conclure rapidement un accord sur le transfert du pouvoir.

Cet accord, ajoute la résolution, doit reposer sur le plan de sortie de crise mis au point sous l'égide du Conseil de coopération du Golfe (CCG), qui prévoit l'immunité pour le président yéménite Ali Abdallah Saleh.

Le texte rédigé par la Grande-Bretagne ajoute cependant que «tous les responsables de violences, d'atteintes aux droits de l'homme et d'exactions devront en rendre compte», sans recommander la saisie de la Cour pénale internationale comme dans le cas de la Libye, ni préciser le cadre juridique.

Le président Ali Abdallah Saleh, malgré ses promesses répétées, a refusé au dernier moment, à trois reprises, de ratifier le plan du CCG.