L'ambassadeur de l'Arabie Saoudite aux Etats-Unis, Adel al-Jubeir, ici photographié en 2003.
L'ambassadeur de l'Arabie Saoudite aux Etats-Unis, Adel al-Jubeir, ici photographié en 2003. — S.WALSH/AP/SIPA

TERRORISME

Complot iranien présumé: Deux hommes inculpés à New York

Les deux hommes sont soupçonnés d'avoir fomenté un complot visant à tuer l'ambassadeur d'Arabie saoudite aux Etats-Unis...

Deux hommes soupçonnés d'être impliqués dans un complot iranien visant à tuer l'ambassadeur d'Arabie saoudite aux Etats-Unis ont été inculpés jeudi par le grand jury du tribunal fédéral de Manhattan.

L'un des deux suspects, un américano-iranien nommé Manssor Arbabsiar, a été arrêté le 29 septembre à l'aéroport John Kennedy de New York à son retour d'un voyage au Mexique, et le second, Gholam Shakuri, se trouverait en Iran. Les autorités américaines le présente comme un membre des brigades Al Qods, unité spéciale des gardiens de la Révolution.

Un million et demi de dollars pour remplir le contrat

Manssor Arbabsiar comparaîtra lundi dans le cadre d'une audience préliminaire. Son avocate, Sabrina Shroff, a déjà fait savoir qu'il plaiderait non coupable. Selon les autorités américaines, il aurait contacté en mai un membre d'un cartel de narcotrafiquants mexicains qui se trouvait être un membre infiltré de l'agence américaine de lutte contre le trafic de drogue.

Après plusieurs rendez-vous, ils auraient échafaudé un plan pour assassiner l'ambassadeur saoudien moyennant un million et demi de dollars. En août, Arbabsiar et Shakuri auraient viré 100.000 dollars en deux fois, en guise d'avance.

Les détails de l'affaire laissent sceptiques les spécialistes de l'Iran. Le gouvernement américain considère, lui, que l'ayatollah Ali Khameneï, guide suprême de la Révolution, était sans doute au courant. L'intéressé juge ces allégations absurdes.