Un mort en marge des manifs

— 

Un quinquagénaire qui dénonçait hier à Athènes la politique d'austérité a succombé à une crise cardiaque en marge des manifestations. Selon le gouvernement, ce décès n'est pas lié aux affrontements entre groupes rivaux de protestataires.
Plus de 40 000 personnes ont manifesté devant le Parlement, selon le site du quotidien grec Ta Nea, alors que les députés s'apprêtaient à voter un nouveau plan d'austérité pour le pays. Après une première lecture mercredi du projet gouvernemental établi suivant les demandes de l'Union européenne et du FMI, les parlementaires ont donné hier soir leur feu vert à ce plan de résolution de la crise de la dette grecque.