L'ex-leader libyen, Mouammar Kadhafi, à Rome, le 30 août 2010.
L'ex-leader libyen, Mouammar Kadhafi, à Rome, le 30 août 2010. — REUTERS/Max Rossi

Monde

En direct - Mort de Kadhafi: Le dictateur libyen serait mort d'une balle à la tête

Suivez les dernières évolutions de la situation en Libye en direct...

22h55: Al-Jazira diffuse de nouvelles images du corps de Kadhafi
La chaîne panarabe a diffusé une nouvelle vidéo. Si, sur les dernières images, Mouammar Kadhafi était encore vivant, cette fois, c'est son corps sans vie qui apparaît sur l'écran. Des rebelles dansent autour de lui en criant «Allahou akbar».
Attention, ces images sont violentes et peuvent choquer
22h40: Hervé Morin dit «bravo la France»
L'ancien ministre de la Défense Hervé Morin a salué l'action de la France en Libye, sur BFMTV. «Bravo au gouvernement français», a-t-il ainsi déclaré, avant d'ajouter: «La France a été leader dans cette affaire, n’oubliez pas quand même que sans les américains nous n’aurions pas pu mener l’opération militaire.» Sur Kadhafi, Morin a dit qu'il s'agissait «d’un dictateur sanguinaire qui régnait en maître absolu sur son pays depuis des décennies». «Moi ce je souhaite aujourd’hui, c’est que la France soit le moteur d’une participation européenne de la reconstruction de la Libye. Les européens ont une responsabilité particulière au sud de la Méditerranée et nous devons faire en sorte que nous aidions le peuple libyen à se reconstruire parce que c’est le meilleur moyen pour assurer cette transition démocratique», s'est-il ensuite projeté.
22h23: Le Premier ministre libyen serait mort d'une balle dans la tête après sa capture
Mouammar Kadhafi aurait succombé à une blessure par balle à la tête peu avant d'être admis à l'hôpital, selon le Premier ministre libyen. «Kadhafi a été sorti d'une conduite d'évacuation (...). Il n'a opposé aucune résistance. Quand nous avons commencé à l'emmener, il a été touché par une balle dans le bras droit et quand nous l'avons placé dans un camion, il n'avait pas d'autres blessures», a déclaré Djibril lors d'une conférence de presse à Tripoli, lisant le rapport d'un médecin légiste. «Le véhicule, quand il s'est mis en route, a été pris dans une fusillade entre les révolutionnaires et les forces de Kadhafi qui a été touché d'une balle dans la tête.» «Le médecin légiste ne peut dire si la balle venait des révolutionnaires ou des forces de Kadhafi», a ajouté Mahmoud Djibril.
21h53: Le CNT nie avoir ordonné de tuer Kadhafi
On commence à en savoir plus sur les circonstances de la mort du dictateur libyen. En tout cas sur les différentes versions des parties en présence. Si Gérard Longuet affirmait plus tôt que les rebelles au sol avaient «sorti le colonel Kadhafi dont on pensait qu'il était blessé mais (qu')il était en fait mort», le CNT a pour sa part indiqué que le dictateur a été tué dans une fusillade entre ses gardes et les combattants du conseil après sa capture. Aucun ordre de tuer Kadhafi n'a été donné, a précisé l'un de ses responsables.
21h49: Le CNT proclamera la «libération» de la Libye samedi
Prenant acte de la mort du dictateur Mouammar Kadhafi, le Conseil national de transition annoncera samedi la «libération» de la Libye, a dit l'un de ses responsables.
21h43: Pour David Cameron, il faut «se souvenir des victimes de Kadhafi», par l'AFP
21h40: Scène de liesse à Tripoli et Syrte après la capture de Mouammar Kadhafi, par l'AFP
21h38: Alain Juppé a salué «la fin de 42 ans de tyrannie», par l'AFP
21h36: Portrait de Mouammar Kadhafi, par l'AFP
21h26: Les familles de victimes de Lockerbie se réjouissent
Les familles des victimes de l'attentat de Lockerbie, qui a fait 270 morts en 1988 en Ecosse, se sont félicitées jeudi de la mort de Mouammar Kadhafi, jugeant que «justice a été faite», même si de nombreuses zones d'ombre persistent.
Par ailleurs, le gouvernement écossais se dit prêt à rouvrir l'enquête en cas de nouvelles informations. «Notre police et notre justice sont prêtes à mener une nouvelle enquête et étudier toute nouvelle piste qui peut à présent apparaître en Libye», a déclaré le Premier ministre écossais, Alex Salmond.