Deux groupes veulent renverser le Président

©2006 20 minutes

— 

Qui sont les rebelles qui tentent de s'emparer de la capitale ? Ce sont deux groupes distincts. Leur seul point commun, c'est leur détermination à renverser le président Idriss Déby. A la tête du premier groupe, le Front uni pour le changement (FUC), figure le capitaine Mahamat Nour Abdelkerim. Opposant armé issu de l'ethnie tama (arabe), l'homme est soutenu par le Soudan voisin. Le deuxième groupe, le Socle pour le changement, l'unité nationale et la démocratie (Scud), est dirigé par Yaya Dillo Djerrou, de l'ethnie zaghawa, à laquelle appartient Déby. Constitué de déserteurs et d'ex-membres du clan présidentiel, il reproche à Déby de ne pas avoir assez soutenu les rebelles soudanais en lutte contre des groupes armés arabes au Darfour, à l'ouest du Soudan.

S'emparer du pouvoir ne revêt pas uniquement un intérêt politique pour les groupes rebelles. L'Etat tchadien, producteur de pétrole depuis fin 2003, va bientôt réaliser des gains colossaux grâce à son or noir : l'Etat touchant 12,5 % par baril exporté, il devrait engranger plusieurs dizaines de millions d'euros cette année.

F. V.