La France en première ligne

©2006 20 minutes

— 

Le rôle de la France dans le conflit qui agite son ancienne colonie est pour l'instant assez flou. Paris, qui soutient le président Idriss Déby, a des accords de coopération militaire avec le Tchad. 1 200 soldats français du dispositif Epervier sont présents dans le pays depuis 1986, à quoi s'ajoutent 150 militaires envoyés en renfort mercredi pour « garantir la sécurité » des 1 500 ressortissants français. D'ordre technique, ces accords de coopération ne permettent pas d'intervenir militairement, mais ils autorisent un « soutien de renseignement ». Les contours de ce dernier peuvent sembler flous. Ces derniers jours, des avions Mirage français ont survolé les colonnes des rebelles et informé Déby de leur avancée. Le ministère de la Défense a reconnu hier qu'un Mirage avait tiré un « coup de semonce » la veille près de N'Djamena, le qualifiant de « simple avertissement » aux rebelles.

F. V.