Le dalaï-lama taxe les dirigeants chinois de mensonge et d'hypocrisie

Avec Reuters

— 

La Chine populaire repose sur des mensonges et ses dirigeants sont des hypocrites: c'est ce qu'a estimé samedi le dalaï-lama, chef spirituel en exil des Tibétains. «Certains responsables chinois me présentent comme un démon», a-t-il dit par visioconférence, n'ayant pu venir en Afrique du Sud pour le 80e anniversaire de l'archevêque Desmond Tutu en raison de problèmes de visa. «En réalité, pour les tenants du système communiste totalitaire(...), l'hypocrisie et le fait d'énoncer des mensonges sont devenus le lot quotidien», a-t-il ajouté en ajoutant que le pouvoir chinois était «mal à l'aise» face à ceux qui disent la vérité.