Bahreïn: Un adolescent chiite tué lors d'affrontements avec la police

Reuters

— 

Un adolescent bahreïni a été tué lors d'affrontements avec la police dans la nuit de jeudi à ce vendredi, rapporte l'opposition; les autorités disent enquêter sur les causes de sa mort. Le petit royaume arabe du Golfe est depuis des mois le théâtre de manifestations de la majorité chiite qui réclame davantage de droits et dénonce des pratiques discriminatoires dont elle accuse la dynastie sunnite au pouvoir.

Si le mouvement de contestation, inspiré du «printemps arabe» tunisien et égyptien, a été maté par les autorités, des accrochages nombreux sont signalés entre manifestants et policiers dans les quartiers chiites du pays. D'après le ministère de l'Intérieur, l'adolescent mort dans la nuit, Ahmed Jaber, a succombé à l'hôpital à de graves problèmes respiratoires et de circulation sanguine, dont le communiqué officiel ne précise pas les causes.

Le gouvernement relève que l'adolescent vivait à Abou Saïba, à l'ouest de Manama, où des incidents se sont produits jeudi soir. Les autorités font état de barrages routiers établis par des jeunes et de poubelles incendiées. Les forces de l'ordre sont intervenues à coups de gaz lacrymogène et de grenades assourdissantes, précisent-elles. Des activistes chiites ont déclaré que l'adolescent avait été mortellement touché par un tir de fusil à plomb d'un membre des forces de sécurité.