Niger: Libération d'une soixantaine de jeunes prisonniers

Avec Reuters

— 

Les autorités nigériennes ont remis en liberté une soixantaine de jeunes faits prisonniers lors d'un accrochage, le 15 septembre, dans le massif de l'Aïr, dans le nord-ouest du pays, entre les forces de sécurité et un commando d'Aqmi ayant fait allégeance à Al-Qaida.

Un militaire gouvernemental et trois membres présumés d'Al-Qaida au Maghreb islamique ont, selon la version de Niamey, péri lors de l'engagement. Cinquante-neuf jeunes gens âgés de 19 à 20 ans et que l'on pensait avoit été recrutés en vue d'être formés par Aqmi ont été capturés à cette occasion.

Vendredi, le gouverneur d'Agadez, Garba Maikido, a déclaré à la télévision nationale que l'armée avait accidentellement tué un civil lors de l'accrochage du 15 septembre avec deux groupes différents, dont une filière d'acheminement de migrants désirant passer à l'étranger, probablement la Libye.