L'Iran «récuse» la démarche palestinienne à l'Onu

Reuters

— 

Le Guide suprême de l'Iran a rejeté ce samedi la demande de reconnaissance d'un Etat palestinien aux Nations unies en faisant valoir que tout accord avalisant l'existence d'Israâl laisserait persister «une tumeur cancéreuse» susceptible de menacer à jamais la sécurité du Proche-Orient.

L'ayatollah Ali Khamenei, dont le pays est depuis longtemps sous la menace de représailles militaires d'Israâl et des Etats-Unis, a averti l'Etat hébreu et ses alliés qu'ils devaient s'attendre à des «coups paralysants» dont un bouclier antimissile ne les abriterait pas.

«Tout projet appelé à diviser la Palestine est entièrement rejeté», a-t-il déclaré lors d'une conférence sur la question palestinienne.

«La solution à deux Etats, présentée avec suffisance comme l'acceptation du gouvernement palestinien et de son adhésion aux Nations unies, n'est qu'une capitulation devant les exigences des sionistes ou la reconnaissance du régime sioniste en terre palestinienne», a poursuivi l'ayatollah Khameinei.