Allemagne: Schäuble exclut un soutien plus fort de Berlin au FESF

Reuters

— 

Le ministre allemand des Finances, Wolfgang Schäuble, exclut une contribution de Berlin allant au-delà des 211 milliards d'euros approuvés en fin de semaine par les deux chambres du Parlement dans le cadre de l'élargissement du Fonds européen de stabilisation financière (FESF).

Dans un entretien publié ce samedi dans le journal Super-Illu, il explique que l'Allemagne n'ira pas au-delà de cette contribution.

«L'Allemagne assumera les 211 milliards d'euros en garanties, point final. C'est vraiment tout, à l'exception des intérêts qui s'ajouteront en plus», ajoute-t-il.

Il a aussi prévenu que Berlin réduira sa contribution au Méchanisme européen de stabilité (MES) permanent censé remplacé le FESF en 2013. Elle sera de 190 millions d'euros, intérêts compris.