Pologne: Le parti au pouvoir accentue son avance

Reuters

— 

La Plateforme civique (PO, libéral) du Premier ministre polonais Donald Tusk accentue son avance dans les intentions de vote à une semaine des élections législatives du 9 octobre.

Un sondage TNS OBOP publié ce samedi par la Gazeta Wyborcza crédite le parti au pouvoir de 31% des intentions de vote contre 22% pour le parti Droit et justice (PiS), principale formation de l'opposition de droite.

La cote des deux partis est en recul, mais la Plateforme civique ne perd que deux points par rapport à la précédente enquête de l'institut TNS OBOP tandis que le parti de Jaroslaw Kaczynski en cède deux fois plus.

Les instituts de sondage tendaient plutôt à mettre en évidence ces derniers jours un resserrement de l'écart entre les deux premiers partis polonais.

L'enquête publiée par la Gazeta Wyborcza donne désormais en troisième place le RPP, mouvement libertaire et anticlérical créé par Janusz Palikot, un ancien député de la Plateforme civique. Avec 7% des intentions de vote (+3), il franchit le seuil des 5% requis pour siéger au Parlement.

Palikot mène campagne pour la légalisation de l'interruption volontaire de grossesse et de la marijuana et entend réduire l'influence de l'Eglise catholique sur la société polonaise en mettant notamment fin à l'enseignement religieux obligatoire dans les écoles.

L'Alliance de la gauche démocratique (SLD) est créditée de 6% des intentions de vote (-2), de même que le Parti populaire (PSL, agrarien), partenaire de Tusk au sein de la coalition au pouvoir.