Libye: «La situation est assez mauvaise» à Syrte, selon le camp Kadhafi

Avec Reuters

— 

Les choses se gâtent pour les pro-Kadhafi en Libye. Moussa Ibrahim, porte-parole de Mouammar Kadhafi, se trouvait dimanche à Syrte, ville natale du «guide» déchu assiégée par les forces du Conseil national de transition, et «la situation est assez mauvaise», a-t-il déclaré.

Les ex-rebelles ont progressé lundi en direction du centre de Syrte mais se heurtent tout de même à une farouche résistance des partisans de Kadhafi. L'aviation de l'Otan a bombardé huit de leurs positions dimanche. Refusant de dire où se trouve Mouammar Kadhafi, Moussa Ibrahim a assuré qu'il était «ravi de jouer son rôle dans la grande saga de la résistance».

Des conditions de vie déplorables

Les agences des Nations unies et les organisations humanitaires s'inquiètent des conditions de vie des habitants de Syrte, qui sont privés d'électricité et ne reçoivent ni vivres ni médicaments. «L'hôpital a cessé de fonctionner parce qu'il n'y a plus d'électricité, qu'il n'a plus de médicaments et que beaucoup de matériel médical ne marche plus», a poursuivi Moussa Ibrahim.

«Les égouts de la ville sont hors service depuis dix jours, beaucoup de rues sont donc inondées en ce moment, ce qui est évidemment propice aux maladies.» «J'y retourne», a-t-il précisé, soulignant que le siège de la ville ne l'empêchait pas d'aller et venir. Il a par ailleurs dit entretenir un contact avec Saïf al Islam, le fils de Kadhafi le plus impliqué politiquement.