Etat palestinien: Nicolas Sarkozy pour un statut d'observateur, la paix dans un an

DIPLOMATIE Le chef de l'Etat propose un an pour parvenir à «un accord définitif» de paix avec Israël.

© 2011 AFP

— 

Le président français Nicolas Sarkozy aux Nations unies, le 20 septembre 2011 à New York, aux Etats-Unis.
Le président français Nicolas Sarkozy aux Nations unies, le 20 septembre 2011 à New York, aux Etats-Unis. — UN Photo/Eskinder Debebe /Sipa Press

Le président français Nicolas Sarkozy a proposé mercredi un statut «intermédiaire (...) d'Etat observateur» à l'ONU pour les Palestiniens, offrant un calendrier d'un an pour parvenir à «un accord définitif» de paix avec Israël.

Il a aussi mis en garde les Palestiniens et les Etats-Unis contre un bras de fer au Conseil de sécurité, prévenant qu'un veto américain à la démarche palestinienne visant à obtenir l'admission d'un Etat de Palestine à l'ONU «risquerait d’engendrer un cycle de violence au Proche-Orient».

Amitié avec le peuple israélien

«Je le dis avec une profonde amitié pour le peuple israélien. Ecoutez ce que criait la jeunesse des printemps arabes. Ils criaient 'Vive la liberté!', ils ne criaient pas 'A bas Israël'», a-t-il lancé. «Vous ne pouvez pas rester immobiles alors que ce vent de liberté et de démocratie souffle dans votre région».

«Cessons de croire qu’un seul pays ou un petit groupe de pays peuvent résoudre un problème d’une telle complexité», a-t-il lancé devant l'Assemblée générale de l'ONU, dans une critique implicite du parrainage américain des efforts pour mettre fin au conflit au Proche-Orient.