Affaire Troy Davis en direct: Troy Davis a été exécuté, malgré les doutes

O.V. et A.-L.B. avec agences

— 

Troy Davis, condamné à mort pour le meurtre d'un policier en Géorgie (Etats-Unis).
Troy Davis, condamné à mort pour le meurtre d'un policier en Géorgie (Etats-Unis). — HO / GEORGIA DEPARTMENT OF CORRECTIONS / AFP

La justice américaine a refusé mardi d'accorder la grâce à Troy Davis, un homme de 42 ans condamné à mort par l'Etat de Géorgie pour le meurtre d'un policier. Son exécution, par injection létale, est prévue dans la nuit de mercredi à jeudi.
>> L'article sur le rejet du dernier recours

5h30: Troy Davis a clamé son innocence jusqu'au bout
Selon les officiels de la prison, Troy Davis s'est d'abord adressé aux membres de la famille de Mark Macphail présents derrière la vitre. "Je suis innocent", a-t-il dit, répétant qu'il n'avait pas de pistolet et qu'il n'avait "pas tué" le policier. Il a ensuite demandé à Dieu de pardonner aux gardes et aux médecins en charge de l'injection léthale.
5h15: Troy Davis a été exécuté
Il a reçu l'injection mortelle ce soir, à 22h53 (4h53 en France) dans une prison de Jackson en Géorgie. Cinq minutes plus tard, il était inconscient. Il a été déclaré mort à 23h08.
5h10: Le débat sur la peine de mort relancé aux Etats-Unis?
C'est le sujet des talk-shows politiques ce soir. selon la plupart des sondages, 60% des Américains sont en faveur de la peine capitale, contre 70% il y a une dizaine d'années. Depuis les années 90, le nombre d'exécutions a diminué, tout comme celui des meurtres. Malgré tout, le mouvement abolitionniste reste minoritaire. Et avec un président (resté muet sur le cas Troy Davis) favorable à la peine de mort, tout comme la majorité des politiques et une Cour suprême qui penche du côté conservateur, rien ne devrait changer dans les prochaines années, selon Jeff Toobin, expert légal de CNN.
4h40: La prison annonce qu'elle va procéder à l'exécution
A priori dans les 30 prochaines minutes. Réaction d'une experte à venir sur 20minutes.fr
4h20: La Cour suprême rejette l'appel
Il n'y a désormais plus de recours possibles. L'exécution devrait donc avoir lieu ce soir.
4h15: Les partisans de Troy Davis organisent une veillée
La nuit est tombée, le calme aussi, selon les journalistes présents sur place. Des bougies ont été allumées, certains manifestants prient, en attendant la décision de la Cour Suprême, depuis plus de trois heures désormais.
3h30: Silence radio de la Cour suprême
Il est désormais 21h30 sur la côte Est américaine, et les neuf «Justices» de la Cour suprême n'ont toujours pas rendu leur avis.
3h05: L'attente se poursuit.
Pour Troy Davis, elle doit être interminable. Sur place, les forces de police sont massées devant la prison, faisant face aux soutiens de Davis.
2h20: La Cour suprême pourrait se prononcer vers 2h30
C'est ce qu'a affirmé la mère de Mark Macphail (le policier tué en 1989)
2h10: La Cour suprême n'a toujours pas rendu son avis
Cela fait plus d'une heure désormais. Selon l'expert Jeff Toobin, invité de CNN, c'est est le signe qu'il n'y a sans doute pas de censensus entre les neuf membres de l'instance. On ne sait pas si Davis se trouve dans la chambre d'exécution, mais c'est probable, selon la procédure en vigueur en Géorgie.
1h45: On attend désormais la décision de la Cour suprême, qui devrait se prononcer sous peu.
1h05: Les avocats tentent un ultime recours devant la Cour suprême
Ils ont perdu devant toutes les autres juridictions. L'instance basse de la Cour suprême avait entendu les avocats de Davis l'an dernier (une première en 50 ans pour un condamné à mort) mais avait conclu que ses avocats n'avaient pas réussi à «de manière claire et convaincante à prouver son innocence» (Davis ayant été condamné par un jury, la présomption d'innoncence n'existe plus).
0h05: La communauté noire appelle Obama à sortir de son silence. Pour l'instant, le président, au moins sur la scène publique, n'est pas intervenu.
0h00: Des manifestants sont rassemblés devant la Maison Blanche, et les avocats tentent tout ce qu'ils peuvent pour un recours de dernière seconde, de plus en plus improbable.
22h00: Moins de trois heures avant l'exécution prévue à 19h (heure locale). «A ce stade, seul un miracle et une décision de dernière seconde de la cour" pourraient interrompre le compte-à-rebours funeste, explique le professeur de droit et experte en justice criminelle Ann Emanuel, de Georgia State University,à 20minutes.fr

20h30: Le quotidien New-York Times dénonce «une erreur judiciaire tragique», concernant Troy Davis, estimant «les nombreuses graves erreurs» commises dans ce dossier.

19h10: >> Vidéo d'AP sur la mobilisation à Atlanta, aux Etats-Unis, en faveur du condamné à mort
18h56: La Cour de Géorgie rejette un dernier appel de dernière minute pour stopper la condamnation à mort de Troy Davis
L'avocat de la défense de Brian Kammer avait déposé un appel à la Cour supérieure du comté Butts, au sud d'Atlanta, arguant que les tests balistiques qui reliait Davis à la fusillade comportaient des erreurs. Le bureau des réhabilitations de cette cour a publié un communiqué faisant savoir qu'il ne revenait pas sur sa décision d'autoriser l'exécution du condamné.
17h00: Selon la défense, la prison aurait refusé que Troy Davis passe au détecteur de mensonges
15h33: Dans un document que s'est procuré l'AFP, la défense affirmerait être en mesure d'apporter «des preuves» selon lesquelles le médecin légiste qui a autopsié le corps du policier décédé a apporté «un faux témoignage»
Ce qui fausserait le rapport balistique sur lequel la justice s'est appuyée pour prononcer sa sentence.

14h39: La défense de Troy Davis va lancer un appel de dernière minute à la Cour Supérieure du comté de Butts, au sud d’Atlanta, qui ouvre un peu plus tard ce mercredi
Ils demandent à ce que l’exécution soit bloquée. Ils affirment que les tests balistiques qui ont relié Troy Davis au tir étaient défectueux, rapporte Associated Press.
14h17: Certains de ses partisans demandent au personnel pénitencier de se mettre en grève ou en congé maladie, selon Associated Press
14h00: Catherine Ashton, chef de la diplomatie européenne, a déclaré au nom de l'UE qu'il y avait de «sérieux doutes» concernant la culpabilité de Troy Davis
Elle invite la Géorgie à ce que  l'exécution ne soit pas «instamment commutée».
13h58: La star du petit écran, Kim Kardashian, appelle sur Twitter à ne pas exécuter Troy Davis
13h12: Troy Davis demande à passer au détecteur de mensonges avant son exécution, selon Associated Press
13h05: La France appelle le procureur et les autorités de l'Etat de Géorgie à ne pas exécuter l'Américain
«En exécutant un condamné sur la culpabilité duquel pèsent des doutes sérieux», ces autorités «commettraient une faute irréparable», a souligné lors d'un point-presse le porte-parole adjoint du ministère, Romain Nadal, rapporte l'AFP. «La France regrette vivement le refus du comité des grâces de l'Etat de Géorgie de commuer la peine de M. Troy Davis (...) Elle appelle une dernière fois le procureur et les autorités de Géorgie à arrêter son exécution, des doutes réels et sérieux demeurant sur la culpabilité» du détenu, a-t-il ajouté.
12h26: Sur Twitter, les internautes ont laissé un numéro, censé être celui de la juge de la Cour Suprême, Penny Freesemann. Elle aurait, selon eux, le pouvoir de reporter l'exécution

12h07: Le programme de la journée de Troy Davis est rapporté par l'AJC Atlanta
Troy Davis aura 6 heures pour faire ses adieux à sa famille. A 15h (heure locale), lui seront remis des vêtements propres, puis, une heure plus tard, il pourra manger son dernier repas. Le condamné a demandé à avoir la même chose au menu que les 2.100 autres prisonniers, à savoir: un cheeseburger, des pommes de terre, des haricots au lard, de la salade, des cookies et un verre de vin.

A 17 heures, il pourra enregistrer sa dernière déclaration. Il aura ensuite le droit de passer le temps en écoutant de la musique, en lisant, en regardant la télévision et en téléphonant. Les gardiens de la prison devront prendre méticuleusement en note tout ce qu’il fera.
Une heure avant de mourir, il lui sera proposé un sédatif pour se calmer. Deux personnes de sa famille auront le droit d’être présentes dans la salle d’exécution.

10h58: Un acte «effarant», pour Martine Aubry
La candidate aux primaires PS a déclaré mardi lors d'un point presse à Nantes qu'il était «effarant dans l'humanité aujourd'hui qu'on puisse décider qu'un homme puisse être exécuté par la main d'un autre homme». Ce à quoi elle a ajouté: «Cela m'amène à penser une fois de plus que nous sommes heureux d'être en France et que le président de la République ait renoncé à supprimer les juges d'instruction», rapporte Europe 1.
10h53: Une pétition pour suspendre l'exécution est disponible sur le site d'Amnesty International US
10h45: Une veillée est organisée par Amnesty International devant l'ambassade des Etats-Unis de Londres à 21h
10h42: «Le combat pour la justice ne s'arrête pas avec moi», a déclaré Troy Davis
«Je n'arrêterai de me battre qu'à mon dernier souffle», a-t-il écrit mardi soir dans un  message diffusé par Amnesty International USA.
10h30: Jean-Claude Marin, procureur général près la Cour de cassation, a réagi sur Europe 1
«Je suis depuis toujours hostile à la peine de mort car j'estime que la justice des hommes doit se donner une chance de revisiter son verdict». Et d'ajouter: «La peine de mort est une peine irrémédiable qui ne permet plus de corriger l'erreur judiciaire».
10h14: Plusieurs associations, comme Amnesty International France, appellent à un ultime rassemblement ce mercredi à 18h30 place de la Concorde, côté jardin des Tuileries à Paris en signe de protestation
09h36: «Une grave erreur», titre un éditorial du New York Times
Le journal rappelle que 630.000 lettres ont été envoyées au comité des grâces de Georgie (Georgia Board of Pardons and Parole) la semaine dernière pour que Troy Davis obtienne un sursis.

09h25: Cécile Duflot réagi sur Twitter
«Saving Troy Davis is an act of humanity. Yes you can, mister President !» («Sauver Troy Davis est un acte d’humanité. Oui vous le pouvez, monsieur le Président !»), a-t-elle écrit.