Libye: Une partie de Sebha prise aux fidèles de Kadhafi, selon le CNT

Reuters

— 

Les forces du Conseil national de transition (CNT) au pouvoir en Libye se sont emparées de l'aérodrome et du fort de l'oasis de Sebha, l'une des dernières poches de résistance des fidèles de Mouammar Kadhafi, a annoncé lundi le porte-parole militaire du CNT.

«Notre drapeau flotte là-bas», a déclaré Ahmed Bani lors d'une conférence de presse. Sebha est la principale zone de peuplement du Sahara libyen et un bastion de la tribu de Mouammar Kadhafi, les Kadhafa. L'ancien dirigeant libyen y a fait une partie de son éducation.

Sebha est par ailleurs sur le grand axe routier menant au Niger, voie empruntée par des membres de l'entourage de Kadhafi pour fuir l'avancée des forces du CNT.

Difficultés

Ahmed Bani a par ailleurs démenti la capture de mercenaires français et britanniques à Bani Walid, autre bastion des partisans de l'ancien régime, annoncée par le porte-parole de Mouammar Kadhafi. (voir )

«Il n'y a pas de prisonniers britanniques ou français» à Bani Walid, a-t-il assuré. Les opposants à Mouammar Kadhafi sont positionnés depuis des semaines autour de Bani Walid mais leurs tentatives de prendre la ville ont jusqu'ici échoué.

Interrogé sur les difficultés de ses hommes, Bani a dit: «Bani Walid est une ville nichée dans les montagnes et comme plusieurs de nos combattants ne sont pas d'ici et ne connaissent pas bien la ville, ils rencontrent quelques difficultés».