Moussaoui passible de la peine de mort

©2006 20 minutes

— 

Le jury a rendu son verdict lundi soir. Zacarias Moussaoui 37 ans, est passible de la peine de mort pour complicité avec les auteurs des attentats du 11 septembre 2001, qui ont fait quelque 3 000 morts. « Vous n'aurez jamais mon sang ! Que Dieu vous maudisse tous », s'est-il écrié dans la salle du tribunal d'Alexandrie, en Virginie. La décision des jurés était unanime pour les chefs d'accusation passibles de la peine capitale : les avocats du gouvernement ont prouvé « au-delà de tout doute raisonnable » que Moussaoui a menti, après son arrestation en août 2001, pour protéger les kamikazes du 11 Septembre. Ses mensonges ont donc « causé directement la mort d'au moins une victime du 11 Septembre » pour les jurés.

Le Français n'est pas pour autant condamné à mort. Une deuxième phase du procès, destinée à examiner des circonstances « atténuantes » et « aggravantes », s'ouvre demain. Ce n'est qu'à l'issue de cette seconde partie que Moussaoui saura s'il est condamné à mort ou à la prison à vie. Son avocat français devrait avoir du mal à « convaincre le jury (...) que la peine de mort ne doit pas être prononcée », comme il l'a annoncé hier à Alexandrie.

F. V. avec AFP