Turquie: Ankara pourrait lancer une offensive contre le PKK avec l'Iran

Reuters

— 

La Turquie pourrait lancer une offensive conjointe avec l'Iran contre la base arrière des activistes kurdes dans le nord de l'Irak, rapportent plusieurs journaux turc vendredi. Interrogé sur les relations de la Turquie avec l'Iran et la coopération contre les activistes du PKK (Parti des travailleurs du Kurdistan), le Premier ministre turc, Recep Tayyip Erdogan, a déclaré à quelques journalistes en marge de sa tournée en Afrique du Nord: «Ça se passe bien. Nous pourrions agir ensemble dans le Kandil».

Les montagnes du Kandil, à la frontière entre l'Irak et l'Iran, sont le refuge des combattants du PKK, qui commettent souvent des attentats contre les symboles de l'Etat turc, et parfois sur le territoire iranien.

Le ministre turc de l'Intérieur a tenu dans la semaine des propos encore plus affirmatifs. «Ces choses-là, on n'en parle pas, on les fait», a rectifié le Premier ministre turc.

La Turquie réclame plus de coopération de la part de l'Irak

En août, la Turquie a mené une série de frappes aériennes et de tirs d'artillerie contre les rebelles dans le nord de l'Irak, qui ont fait entre 145 et 160 morts selon Ankara. Le PKK a parlé de quelques victimes seulement dans ses rangs.

La Turquie réclame plus de coopération de la part de l'Irak, où vit une forte minorité kurde, concentrée dans le Nord et influente politiquement.