Ce jour-là, « j'avais... »

— 

Jean-marie messier
Président de la société

Messier Maris & Associés.
« J'ai emménagé à New York une semaine avant les attentats. Ce matin-là, j'étais au restaurant quand un serveur nous a prévenus qu'un attentat avait frappé les tours. Je suis sorti, j'ai vu la fumée. J'ai tout de suite appelé l'école de mes enfants. Pour moi, l'image la plus forte de cette journée, ce sont ces centaines de milliers de personnes qui fuyaient New York, à pied, marchant tous dans la même direction. C'était invraisemblable : une image d'exode, de fin du monde. Deux employés de Vivendi ont péri dans les attentats. Une dizaine d'employés ont perdu un proche. J'ai passé mon premier week-end à essayer de rassurer mes enfants et mes équipes, à essayer d'expliquer l'inexplicable. C'était d'une tristesse infinie. »recueilli par Gilles Wallon