Deux avions pakistanais visés par une alerte à la bombe

© 2011 AFP

— 

Un avion de la compagnie Pakistan International Airlines (PIA) avec 164 passagers à bord s'est posé en urgence à Kuala Lumpur à la suite d'une alerte à la bombe, ont annoncé jeudi les autorités aéroportuaires malaisiennes.

Cet atterrissage d'urgence fait suite à une précédente alerte, qui a contraint un autre avion de PIA à atterrir mercredi à l'aéroport Atatürk d'Istanbul.

L'appareil, qui devait relier Lahore (Pakistan) à la capitale malaisienne, a atterri mercredi à 21h24 locales (13H24 GMT) à Kuala Lumpur, après une alerte à la bombe en plein vol, ont indiqué des responsables.

«A 20h45 (12h45 GMT), Malaysia Airports a reçu une information du siège de Pakistan International Airlines signalant une alerte à la bombe sur un Airbus, vol PK898 en provenance de Lahore», ont indiqué les autorités aéroportuaires malaisiennes dans un communiqué.

«Le vol PK898 a atterri sans problème à 21h24. La compagnie a confirmé un total de 164 passagers, de 3 pilotes et de 10 membres d'équipage à bord», ont-elles précisé.

L'avion a été stationné dans une partie isolée de l'aéroport, le temps que la police mène son enquête.

Les avions ont atterri sans problème

Les passagers ont tous été regroupés dans un salon de l'aéroport, où ils ont été contrôlés.

Un peu plus tôt, une autre alerte a forcé un autre avion de la compagnie à atterrir à Istanbul. Elle s'est produite alors que l'avion survolait la capitale bulgare, Sofia, et a provoqué une panique parmi les passagers, selon l'agence de presse nationale turque, Anatolie.

«Nous avons reçu des mails évoquant la présence de bombes sur deux vols de PIA», a déclaré un responsable de PIA sous couvert de l'anonymat, confirmant ces deux alertes à la bombe.

«Comme les avions avaient déjà décollé, les pilotes ont reçu l'ordre d'atterrir à l'aéroport le plus proche», a-t-il expliqué.

«L'un des vols, à destination de Manchester, a atterri à Istanbul, et le second s'est posé à Kuala Lumpur», a-t-il poursuivi.

Mais aucune bombe n'a été découverte dans les avions, selon ses informations.

La porte-parole de PIA, basée à Karachi au Pakistan, n'était pas joignable dans l'immédiat.