Les Etats-Unis jugent dangereuse la situation dans un Etat du Soudan

Reuters

— 

Les Etats-Unis ont demandé au Soudan et aux groupes d'opposants armés de l'Etat du Nil bleu, un Etat soudanais frontalier de l'Ethiopie, d'entamer sans attendre des pourparlers pour arrêter les combats en cours, a déclaré ce mercredi l'émissaire spécial de Washington pour le Soudan.

Jugeant très dangereuse la situation dans cet Etat, Princeton Lyman a déclaré à la presse à Khartoum, à l'issue de discussions avec le chef de la diplomatie soudanaise Ali Ahmed Karti que Washington souhaitait continuer de normaliser ses relations avec Khartoum mais que les violences dans les Etats du Nil bleu et du Sud-Kordofan étaient un obstacle sur cette voie.

La semaine dernière, des combats ont éclaté dans le Nil bleu entre l'armée soudanaise et des groupes armés alliés au Mouvement de libération populaire du Soudan (SPLM), au pouvoir au Soudan du Sud, pays qui a accédé officiellement à l'indépendance en juillet.