La Syrie espère vendre son pétrole à la Chine et à la Russie

Reuters

— 

La Syrie a annoncé qu'elle vendrait son pétrole à la Russie, à la Chine ainsi qu'à d'autres pays, déclaration qui fait suite à la décision de l'Union européenne d'imposer un embargo sur le pétrole. La Syrie, qui exporte entre 110.000 et 150.000 barils de brut chaque jour essentiellement à l'Italie et à l'Allemagne, est à la recherche de nouveaux Etats clients. L'UE est le premier importateur de pétrole syrien.

«Nous allons vendre notre pétrole directement à la Russie, à la Chine ou à n'importe quel pays qui accepte de l'acheter», a déclaré le ministre syrien des Finances Mohammad al Djeilati. «Sinon, nous le conserverons en stock», a-t-il ajouté. Selon lui, le gouvernement syrien n'est pas préoccupé par les sanctions qui n'auront pas de conséquences directes sur la santé économique du pays. Samedi, la Russie avait critiqué les nouvelles sanctions européennes à l'égard de Damas.