Syrie: Vaste opération sécuritaire à Homs, sept morts

© 2011 AFP

— 

Sept personnes ont été tuées par balles ce mercredi au cours d'une importante opération sécuritaire dans la ville de Homs, dans le centre de la Syrie, a rapporté un militant des droits de l'Homme. «Les forces de sécurité ont ouvert le feu au cours d'une opération sécuritaire lancée dans la ville de Homs, tuant sept personnes et blessant 20 autres», a indiqué l'Observatoire syrien des droits de l'Homme.

Les Comités locaux de coordination (LCC), qui chapeautent le mouvement de contestation contre le régime syrien, ont affirmé que plusieurs chars ont pénétré à Homs et que les communications téléphoniques et l'internet ont été coupés dans plusieurs quartiers. Depuis plusieurs jours, la répression s'est intensifiée dans la région de Homs (centre), où les opérations de l'armée et des forces de sécurité sont de plus en plus régulières, parallèlement à une contestation qui prend de l'ampleur.

Au moins 2.200 morts depuis la mi-mars

Mardi, quatre personnes, dont un adolescent de 15 ans, ont été tuées dans les environs de la ville par des tirs de l'armée à un poste de contrôle proche, avait rapporté l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH). Dans Homs même, divisée en quartiers pro et anti-régime et où l'armée est fortement présente sur tous les axes stratégiques, «les corps de cinq citoyens dont une femme ont été découverts mardi matin à Souk Elhachich et Hammam Elbacha», avait d'autre par rapporté l'OSDH.

Selon l'ONU, les violences quasi-quotidiennes en Syrie ont fait au moins 2.200 morts depuis le début des manifestations anti-régime à la mi-mars, en majorité des civils. Le régime soutient en revanche qu'il se bat contre "des bandes terroristes armées". La Syrie, ainsi que la Libye devaient être au centre de pourparlers entre les ministres français et russes des Affaires étrangères et de la Défense mercredi à Moscou, qui bloque l'adoption d'une résolution aux Nations unies condamnant la répression.