Ce jour-là, « j'étais...»

— 

mahyar monshipour
Boxeur.
« J'étais dans ma vieille Golf sur les routes de Blagnac (Haute-Garonne) quand j'ai entendu la nouvelle à la radio. Des avions dans les tours jumelles ? Je ne comprenais rien. Je suis rentré chez moi, j'ai allumé la télé. Et je me suis dit : “Ils sont fous, ça va être une nouvelle guerre mondiale.” Je le pense toujours. Je suis d'origine iranienne, de culture musulmane, mais athée. Je crois que le 11 Septembre a favorisé une méfiance et un rejet vis-à-vis des musulmans. Et cela a renforcé, en retour, un sentiment de victimisation qui peut exister chez eux. Certains ont la conviction qu'ils seront toujours regardés comme s'ils étaient a priori dangereux, a priori terroristes. »recueilli par Gilles Wallon