Des affrontements meurtriers dans le sud du pays

— 

Les forces gouvernementales syriennes ont tué au moins quatre personnes hier dans le sud du pays où des manifestants réclamaient la destitution du président Bachar al-Assad, ont rapporté des habitants et des militants. Ces rassemblements coïncidaient avec la fête de l'Aïd-el-Fitr, qui marque traditionnellement la fin du ramadan, le mois de jeûne de la religion musulmane. Les forces de sécurité ont ouvert le feu contre les cortèges qui se formaient à la sortie des mosquées dans les villes d'Al Hara et d'Inkhil, dans la province de Deraa. Des manifestations ont éclaté dans d'autres villes de Syrie, notamment dans des faubourgs de Damas, à Homs, à 165 km au nord de la capitale, ou encore dans la province d'Idlib (Nord-Ouest) en dépit de la présence massive des forces de sécurité. Le renversement de Mouammar Kadhafi en Libye a galvanisé la contestation syrienne, en cours depuis la mi-mars.