Affaire DSK: Le juge abandonne les charges, la procédure pénale est terminée

LES FAITS L'ancien directeur général du FMI a déclaré avoir «hâte de rentrer en France»...

Elisa Bertholomey

— 

Anne Sinclair et Dominique Strauss-Kahn arrivent au tribunal de New York, mardi 23 août 2011, où le juge va prononcer l'abandon des charges contre l'ancien directeur du FMI
Anne Sinclair et Dominique Strauss-Kahn arrivent au tribunal de New York, mardi 23 août 2011, où le juge va prononcer l'abandon des charges contre l'ancien directeur du FMI — AFP / TIMOTHY A. CLARY

Dominique Strauss-Kahn a comparu ce mardi après-midi devant le tribunal de New York. Durant cette courte audience d'un petit quart d'heure, le juge Michael Obus a confirmé l'abandon des charges contre DSK et sa volonté de ne pas confier l'affaire à un procureur spécial.

Vers 17h45, l’audience démarre par la prise de parole de l’adjointe du procureur Cyrus Vance. Elle fait un rapide résumé du document de 25 pages justifiant l’abandon des charges, décidé lundi soir. Les commentaires concernant Nafissatou Diallo sont accablants: «La plaignante a menti, en dépit des appels que nous lui avons formulés, pour qu'elle nous dise la vérité. Exemple: au début de l'enquête, elle a mentionné un viol qu'elle aurait subi dans son pays d'origine alors que ce viol n'a jamais eu lieu. Ses mensonges portent atteinte à sa crédibilité.»

L’inculpation pour tentative de viol, un «cauchemar» selon DSK

Puis, c’est au juge Michael Obus de s’exprimer. Il confirme sa décision de ne pas confier l’affaire à un procureur spécial et annonce officiellement que les charges pesant sur Dominique Strauss-Kahn sont définitivement abandonnées. 

 

A leur sortie du tribunal, DSK et son épouse Anne Sinclair sont très souriants, malgré les manifestants qui les sifflent. Dans un communiqué rendu public tout de suite après l’audience, DSK déclare que son inculpation pour tentative de viol a été «un cauchemar». Il fait également une rapide allocution devant son domicile de Tribeca, à New York, lors de laquelle il remercie tous ses soutiens et fait part de sa hâte de rentrer en France. Il s'exprimera plus longuement à son retour.

Un retour qui pourrait avoir lieu dans les jours qui viennent puisque l'appel des avocats de Nafissatou Diallo - sur la révocation du procureur Vance et la nomination d'un procureur spécial - qui empêchait l’ancien directeur du FMI de récupérer immédiatement son passeport, a été rejeté moins d'une heure après la fin de l'audience. Dominique Strauss-Kahn est donc redevenu mardi un homme libre.