L'Europe sur la voie du permis unique

©2006 20 minutes

— 

Bruxelles, de notre correspondante

Après l'Euro et le passeport commun, voici le permis de conduire européen. Après deux ans de négociations parfois houleuses, les 25 ministres des Transports de l'Union ont donné leur feu vert, hier, au permis unique. Il mettra fin au casse-tête des 111 modèles en circulation dans l'Union. D'ici à 2032, plus de 200 millions de conducteurs devront rendre leurs permis papier pour se munir de la carte en plastique à lecture optique. Ces changements administratifs s'effectueront sans aucun examen médical ou technique pour les permis A et B, chaque conducteur gardant les droits qu'il a acquis. Tous les dix à quinze ans selon les pays, le nouveau permis sera automatiquement renouvelé pour limiter les possibilités de fraude, grâce à la mise à jour des éléments de protection ainsi que de la photo du titulaire. Dès l'application de la nouvelle directive en 2008, les différents registres nationaux seront interconnectés pour couper court aux pratiques abusives du « permis de rechange » délivré dans un autre pays de l'Union.

Autre nouveauté : pour protéger les jeunes conducteurs de deux-roues, l'accès au permis moto sera échelonné. Dès 16 ans, un examen théorique obligatoire donnera accès au permis AM pour cyclomoteurs. Après l'examen pratique à 18 ans, un permis A1 sera délivré pour la conduite des motos limitées à 125 cm3/35 kW. Il se transformera en permis A « toute catégorie » après deux ans de pratique.

Michaela Findeis